Joints métalloplastiques
Industrie

Joints métalloplastiques

La définition des joints métalloplastiques est adaptée à la nature de l'application. Cela dépend donc de la nature du fluide et des conditions de température et de pression.

L'enveloppe métallique des joints métalloplastiques est destinée à renforcer et à protéger l'âme en matériaux tendre des destructions mécaniques et chimiques.

Normes en vigueur

Sauf spécification contraire les joints métalloplastiques sont réalisés suivant les normes NF EN 1514-4 et NF EN 12560-4 (ancienne NF E 29900-6).

Réalisation

Ils sont constitués d'une âme qui peut être en graphite, et éventuellement en fibre céramique ou en PTFE, recouverte d'une enveloppe métallique généralement en cuivre, en cupro-nickel, en fer pur, en monel, en acier inoxydable ou en nickel. Ils peuvent être sur demande recouverts d'une couche de graphite généralement de 5/10 d'épaisseur sur chaque face qui permet d’améliorer le niveau d’étanchéité dès les plus faibles contraintes.

Domaines d'applications

Les joints métalloplastiques sont couramment utilisés dans la pétrochimie, la chimie, la sidérurgie, la production d'énergie et l'automobile.

Conditions d'utilisation

Pression maxi : 160 bar (enveloppe en inox)
Température maxi : 625 °C (garniture en graphite)
Pour conditions associées nous consulter

Caractéristiques dimensionnelles

Epaisseur : Généralement de 3 mm, elle peut atteindre pour certaines applications spécifiques 20 mm.
Diamètres : de 8 à 2500 mm
Différentes formes :

  • circulaire sans barrettes
  • circulaire avec barrettes sans soudure de différentes géométries
  • rectangulaire
  • elliptique
  • oblong

Compatibilité chimique

Nous consulter avec la pression, la température, le fluide ainsi que la bride utilisée.